Liberté et confidentialité: Lettre ouverte aux associations

Les associations ont le devoir de protéger les données de leurs adhérents (noms, adresses, activités, etc.). C’est un devoir fixé par la CNIL.

En parlant à des gens de deux associations d’éducation populaire, je me suis rendue compte qu’elles utilisaient non seulement des logiciels privateurs mais aussi des services qui nous espionnent, nous volent nos données et qui sont des services auxilliaires de la NSA.

Il est impossible de faire confiance à votre association si elle utilise des services tels que ceux offerts par Google, Yahoo, Facebook ou autre plateforme. Ces entreprises font ce qui bon leur semble des données que vous leur confiez. Au mieux, elles les revendent à d’autres entreprises car c’est la source de leurs revenus gigantesques. Au pire, elles les refilent à la NSA qui les refilent à d’autres services secrets.

Toutes vos données, mises d’une manière ou d’une autre, sur des plateformes du genre Google, sont conservées sur des serveurs privés, inaccessibles, sans notre consentement, sans débat parlementaire, rien qui ressemble à un processus démocratique.

Nous, Français, sommes en plus à la merci de lois étrangères à notre pays et à l’Union europénne, sans aucun moyen de défense.

Les associations qui utilisent GMail livrent tous leurs correspondants à GMail, adhérents et non-adhérents, utilisateurs ou non de GMail : leurs adresses mail, le contenu de leurs emails, le moment de l’envoi, le lieu de l’envoi, l’IP de l’envoyeur, tout est consigné et conservé par Google. Tout est revendu à d’autres entreprises ou livrés à la NSA.

Votre association partage des documents sur Google Drive ou sur DropBox ? Tout est à la disposition d’autres entreprises et de la NSA et consorts.

Vous rendez-vous compte que DropBox est une entreprise américaine dont la direction inclut Gondolezza Rice qui fut secrétaire d’État du temps du Président Bush ? Feriez-vous confiance à une entreprise française dirigé par notre ancien Président de la République, pour prendre un exemple très simple même si c’est une analogie lointaine ?

La loi américaine permet d’espionner tous les étrangers sans aucune restriction et ceci depuis les années 1990. C’est pourquoi vous ne devez pas confier vos données et celles des gens qui vous font confiance, à des entreprises américaines.

Il est en outre impossible de conserver ses données de manière confidentielle sur un ordinateur dépendant d’un système privateur comme Windows ou de logiciels privateurs comme Word.

L’APRIL, sur le site libreassociation.info a mis à votre disposition un questionnaire pour vous permettre de prendre conscience des outils informatiques que vous utilisez et de vos usages en informatique. L’APRIL a aussi mis à votre disposition un document détaillé pour vous aider à changer vos habitudes et vous indiquer des logiciels libres: Guide Libre Association.

Le Guide Libre Association n’est pas tout à fait à jour mais vous pouvez toujours poser une question à la suite de ce billet.

Respectez et libérez vos adhérents, retrouvez notre confiance, partagez vos logiciels libres. Adoptez GNU/Linux dans votre association, au quotidien et larguez les services qui nous exploitent et nous trahissent pour des solutions respectueuses de notre vie privée et de notre liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *