Installer Linux Mint sur une clé USB

Nous avons l’habitude de faire des clés USB Live : il suffit d’«écrire» l’image d’une distribution de GNU/Linux d’une certaine manière sur une clé USB et nous pouvons essayer un GNU/Linux sans rien installer et sans toucher au système installé sur le disque dur de l’ordinateur.

Mais il peut être très pratique d’installer carrément un GNU/Linux sur une clé USB. Cela se fait de la même manière qu’une installation sur le disque dur. Ainsi, nous pouvons profiter d’un GNU/Linux sans toucher au disque dur mais comme si on travaillait sur un disque dur.

Il y a évidemment 2 grosses différences :

  1. Une clé USB a une capacité bien moindre qu’un disque dur
  2. Elle est beaucoup moins rapide, en particulier si elle est en USB2 ou même en USB3 et si vous n’avez qu’un port USB2 où la brancher.

Mais au moins, avec cette installation, vous pouvez mettre à jour votre GNU/Linux sur la clé USB et installer de nouveaux logiciels. Au contraire, une simple clé USB-Live, même avec un mode persistant, ne vous permet pas de mettre à jour votre GNU/Linux, mais simplement de conserver des documents ou des paramètres que vous avez modifiés.

Vous serez évidemment limités pour la place. Il ne s’agit pas de télécharger plein de gros documents.

Linux Mint ?

Logo Linux Mint Nous avons choisi Linux Mint pour quelqu’un qui a un Mac OS X. Cette distribution convient bien car il y a tout ce qu’il faut et suffisamment de trucs pas libres qui contentent les gens mais sans les horreurs qu’on trouve dans certaines distributions bien pensantes.

Avec Linux Mint, un débutant en GNU/Linux ne risque pas d’être trop dépaysé.

Linux Mint, qui nous vient d’Irlande, a un bel avantage, à mon sens : l’environnement de bureau Cinnamon (= Cannelle) que je trouve très agréable. Personnellement, j’aime mieux les bureaux très légers comme JWM ou OpenBox ou plus sophistiqués comme Enlightenement. Il reste que Cinnamon, dérivé de Gnome, est une grande réussite. Félicitations à l’équipe de Linux Mint qui l’a fait. Profitez bien de ce bureau car il n’est pas sûr qu’il arrive à suivre les changements en cours, c’est sa faiblesse.

Linux Mint est dérivée d’Ubuntu et nous permet donc d’avoir accès à des tonnes de logiciels et d’échapper au bureau Unity qui est assez déroutant et plus adapté aux portables ou aux petits écrans et au spyware que Canonical a introduit dans Ubuntu (ouvertement, rien de secret, on peut le supprimer). Ubuntu me paraît aussi trop lourd.

Évidemment, j’ai installé Linux Mint deux jours avant qu’elle passe à la version 17 … Atchoum o_O — Ce sera l’occasion de faire une nouvelle installation sur un de nos GNU/Linux et de vérifier de cette manière si une installation faite en se servant d’un ordinateur avec GNU/Linux peut fonctionner sur un autre ordinateur, avec un autre GNU/Linux ou un autre système comme Mac OS X.

Matériel nécessaire

  • Il vous faut donc au moins une clé USB de 16 ou 32Go pour y installer GNU/Linux.
    En principe, elle est prête à l’emploi, même si vous l’avez déjà utilisée, tant que vous n’avez pas changé le système de fichiers car elle doit être formatée en FAT32. Tout son contenu sera complètement effacé au cours de l’installation
  • Il vous faut aussi soit une clé USB Live, soit un CD-Live, soit un DVD-Live avec dessus le GNU/Linux que vous voulez installer.

Pour Linux Mint, la clé USB doit être d’une capacité de 16Go ou 32Go au moins, et il vous faut un DVD car l’image ISO fait plus d’1 Go. Il n’y a guère qu’antiX et les différentes variétés de Puppy Linux qui peuvent être installés sur des clés de 4Go.

Il y a deux méthodes simples pour installer un GNU/Linux sur une clé USB :

  1. Installation à partir d’une clé USB Live : assez rapide mais quelques complications à prévoir au redémarrage sur l’ordinateur ;
  2. Installation à partir d’un CD Live : très lent mais cooool 8-)

Je commence donc par la méthode toute simple après un rappel de quelques logiciels utiles pour faire une clé ou un CD ou DVD Live. Il y a beaucoup de documentation à ce sujet. Allez voir la documentation d’Ubuntu-fr.org, par exemple.

Logiciels pour obtenir un support Live

Quand vous téléchargez une distribution GNU/Linux, vous vous retrouvez avec un fichier ISO. Avec Linux Mint :
linuxmint-17-cinnamon-dvd-64bit.iso

Il ne s’agit pas de le copier simplement sur un DVD ou une clé USB. Un fichier ISO est une image et une image est une sorte de wagon à accrocher au train pour pouvoir l’ouvrir et graver son contenu. En d’autres termes, il faut un logiciel de gravure capable de monter l’image et de graver le contenu en suivant l’arborescence d’origine incluse dans l’image. Rien à voir avec la gravure d’un millier de photos ou même d’un CD-audio.

Pour les CD et DVD

Sous GNU/Linux, des logiciels comme Xfburn ou Brasero ou le très sophistiqué K3b ont une option qui s’appelle en gros «graver une image disque».

Il existe aussi une commande très efficace à taper dans le terminal. Exemple :

xorriso -as cdrecord -v dev=/dev/sr0 -eject linuxmint-17-cinnamon-dvd-64bit.iso

Si besoin, allez voir Le terminal pour les débutants.

Pour les clés USB

Pour faire une clé USB live, un logiciel de gravure ne convient évidemment pas. Sous GNU/Linux, il y a un peu de choix de logiciels spécifiques :

  • UNETbootin qui existe pour des distributions GNU/Linux variées et pour Mac OS X (et pour M$Windows, je crois bien).
  • usb-imagewriter qui n’existe plus que pour les distributions Ubuntu et dérivées basées sur Precise Pangolin (12.04)
  • Suse Studio Image Writer que j’ai déjà utilisé dans une distribution GNU/Linux qui n’était pas OpenSuse mais qui est surtout utilisé chez OpenSuse
  • Une commande à taper dans le terminal

Voici la ligne de commande pour faire une clé USB-Live sous GNU/Linux. On imagine que vous êtes bien dans le dossier où repose l’image, bien sage, de Linux Mint et que votre ordinateur ne contient qu’un disque dur (sda) :

sudo dd if=linuxmint-17-cinnamon-dvd-64bit.iso of=/dev/sdb

Méthode très simple mais lenteur de tortue

Pour cette méthode, prévoyez des heures mais vous aurez le loisir d’aller vous promener entretemps. La lenteur extrême vient du fait que nous utilisons deux périphériques lents :

  • Le lecteur/graveur de DVD est évidemment le plus lent ; pour cette expérience, il s’agissait d’un lecteur de 2009
  • Une clé USB2 n’est jamais bien rapide, ni non plus une clé USB3 branchée sur un port USB2
  • Comme c’est le lecteur qui doit pousser le DVD à envoyer 3Go de données vers la clé USB qui les accueille aimablement mais lentement, tout en les agençant, vous pouvez imaginer la lenteur de l’opération.

La première heure consiste à démarrer le DVD-Live et à paramétrer l’installation.

Démarrez le CD-Live

Au moins, un CD/DVD-Live démarre très bien sur OS X si vous appuyez sur la touche [C] du clavier au démarrage jusqu’à ce que le CD démarre sur Linux Mint.

Regardez et explorez

Une fois le DVD-Live arrivé à sa destination qui est l’affichage du bureau Cinnamon avec le fond d’écran de Linux Mint, vous pouvez explorer à loisir et lancer les nombreux logiciels qui sont déjà là : GIMP, LibreOffice. Le menu se cache en bas à gauche dans l’icône de Mint qu’il suffit de cliquer pour ouvrir tout le menu que je trouve très élégant et très clair. Tout est bien rangé par rubriques.

Vous ne pouvez faire aucune bêtise car le CD/DVD-Live est tout à fait indépendant de votre disque dur où sont vos documents. C’est juste un peu lent.

L’installation

L’installation ne présente aucune difficulté : une icône sur le bureau vous invite — double-clic et c’est parti paisiblement. Si vous n’avez jamais fait d’installation de GNU/Linux, trouvez de la documentation, ce n’est pas ça qui manque.

Deux points auxquels vous devez prêter une grande attention :

  • Vous devez veiller à bien installer Linux Mint sur la clé USB qui sera notée comme /dev/sdb (si vous n’avez qu’un disque dur qui est noté sda — il ne s’agit pas de détruire votre système :evil:
  • Vous devez installer le GRUB sur le MBR de votre clé, surtout pas sur le disque dur /dev/sda. Nous voulons garder notre clé USB indépendante de l’OS X.
    capture d'écran installation GRUB Voici une image à agrandir d’un clic pour bien voir la liste déroulante à modifier pour le GRUB, en bas de l’image (copiée chez je ne sais plus qui, merci à lui en tous cas).

Partitionnement

Si vous avez besoin de vous instruire au sujet des partitions, vous pouvez lire une introduction là-bas, Glo(u)ssaire IV : systèmes de fichiers, puis vous documenter plus précisément sur Ubuntu-fr.org (je dois mettre en ligne de vieux articles qui moisissent dans mes archives).

Choisissez le mode manuel ou «autre chose» dans la fenêtre précédent le partionnement autrement, Linux Mint vous conduit à sa guise. Ne faites que deux partitions, donc pas de partition /home, car la place est un peu comptée sur une clé USB de 15 Go :

  • sdb1 : / toute la capacité de la clé moins l’espace pour le swap.
  • sdb2 : swap — 512Mo suffisent largement si l’ordinateur a 1 ou 2Go de RAM.

Deux remarques pour finir :

  • Si vous oubliez, comme moi, de faire une partition SWAP, Linux Mint vous le signale.
  • Le système de fichier pour la partition racine (/) peut être ext4, comme sur un disque dur.

Lancez l’installation

Une fois que vous avez choisi votre fuseau horaire, votre nom, mot de passe et tout ça, et que l’installation commence, vous pouvez aller vous promener. Le DVD et la clé USB vont faire leur travail lentement mais sûrement, comme la tortue de La Fontaine.
Linux Mint passe en écran noir après une dizaine de minutes mais il continue à bosser dur et l’écran sort de sa veille profonde lentement sur le DVD-Live, quand vous appuyer sur une touche du clavier comme [Entrée]. Pas d’affolement.
Même si vous revenez, après avoir gambadé à votre aise, quand tout est déjà bien terminé, comme le lièvre de La Fontaine, GNU/Linux vous attend gentiment pour vous proposer de redémarrer l’ordinateur. Sortez-le d’abord de sa veille profonde, si besoin.

Méthode plus rapide mais moins simple

C’est simple au début

Cette méthode d’installation de GNU/Linux sur clé USB remplace le DVD-Live par une clé USB-Live. Tout est donc semblable à la méthode précédente, en moins lent. Faites évidemment attention à ne pas confondre les deux clés, la clé Live et la clé disponible pour l’installation. En supposant qu’il n’y a qu’un disque dur dans l’ordinateur :

  1. La première clé (Live) sera /dev/sdb
  2. La deuxième clé sera /dev/sdc

Reportez-vous à la méthode précédente pour le partitionnement et l’installation de GRUB et adaptez les instructions puisque la clé où vous installez GNU/Linux est maintenant /dev/sdc.

Ça se complique au redémarrage (Oh GRUB !)

Pour le moment, ne pensons même pas à redémarrer sur un Mac OS X. Pour les impatients, c’est là : Faire démarrer GNU/Linux sur un Mac OS X (boot).

Redémarrons une clé USB avec un GNU/Linux installé à partir d’une clé USB-Live. Nous retirons la clé USB-Live quand GNU/Linux nous le dit au cours de la fermeture du système.
Il n’y a donc plus qu’une clé USB, celle où nous avons installé GNU/Linux. Elle est donc maintenant vue comme /dev/sdb et non plus comme /dev/sdc.
Donc, notre bon GRUB (GRand Unified Bootloader), le programme qui effectue le démarrage de GNU/Linux, lui, a enregistré ce que vous lui avez dit : c’est le périphérique sdc où je veux installer GNU/Linux et le GRUB. Donc ce bon vieux GRUB cherche Linux Mint sur /dev/sdc. Ah, il peut le chercher longtemps. Il jette l’éponge très vite : «Pas trouvé».

J’ai fait mon premier essai avec antiX qui utilise une ancienne version de GRUB qui est très simple à modifier. Il suffit de remplacer /dev/sdc par /dev/sdb.
Mais Linux Mint a adopté, comme la majorité des distributions GNU/Linux, GRUB2, qui est composé d’un tas de fichiers de configuration. Je pense qu’il faut modifier un fichier (device.map) et peut-être en faire un autre (40_custom) mais je ne suis pas très sûre de ce qu’il faut copier et écrire dans ce fichier.

Donc, je vais faire des essais dès que nous aurons choisi une grosse clé USB à acheter. Sur une clé USB de 4Go, je peux installer antiX qui est une plume mais pas une Lubuntu ni une Debian ou autre distribution avec GRUB2.

Conclusion mais sans fin

Sur un ordinateur avec GNU/Linux, vous devriez pouvoir démarrer votre nouveau GNU/Linux sur clé USB. Il faut parfois modifier le BIOS et au moins afficher le menu d’amorçage (= boot) du BIOS et choisir votre clé USB qui doit figurer avec le ou les disques durs. Une clé USB ne démarre pas aussi simplement qu’un CD.

Sur un Mac OS X, c’est plus délicat. Allez voir nos essais : Faire démarrer GNU/Linux sur un Mac OS X (boot).
Mais à présent, il faut installer de nouveau notre imprimante Brother sur nos quelques ordinateurs, suite à nos changements de GNU/Linux. À suivre (et l’imprimante et GRUB) …

8 réflexions au sujet de « Installer Linux Mint sur une clé USB »

  1. Bonjour, je n’y connais rien à Linux, j’utilise Windows 7 actuellement, j’ai suivi votre tutoriel pour installer Linux Mint sur ma clé USB 3 de 16 Go.
    J’ai donc gravé un DVD avec l’ISO, boot dessus, mais je suis bloqué à une étape : lorsque je veux créer une partition / sur le /sdb1, l’installer « crash », ça va faire une demi heure que ça ne bouge plus.
    J’ai voulu créer une partition de 13 Go en FAT32, garder 2 Go pour la partition swap, vu que j’ai 8 Go de RAM.
    Du coup, je pense que ça vient de comment ma clé est branché : j’ai un PC assez vieux et j’utilise une express card disposant de deux USB 3 dessus, l’USB 3 fonctionne très bien sous Windows 7, mais peut-être pas sous Linux ?
    J’ai également un disque dur externe branché en e-SATA, est-ce que je peux installer Linux Mint dessus sans foutre le bordel lors du démarrage du PC ? Genre un multiboot ?

  2. Bonjour Jonathan,

    Si c’est ton premier essai avec GNU/Linux, je te conseille de ne pas installer Linux Mint tout de suite. Choisis bien la Mint la plus récente (ce n’est plus la 17 évidemment). Et par précaution vérifie le MD5 ou SHA1 ou autre SHA. On ne sait jamais, tes ennuis viennent peut-être de là car je n’ai jamais eu de crash. Comme je dis dans l’article, c’est très lent.

    Et est-ce que sbd1 est bien la partition de la clé? car tu dis que tu as un disque externe. S’il est branché quand tu allumes l’ordinateur, ton disque est peut-être sdb1 et ta clé sdc1. Enfin, tu verrais les différences de capacité dans le tableau des partitions (image plus haut dans l’article).

    Puisque tu as fait un DVD-Live, utilise-le pour te familiariser avec LinuxMint. Tu peux booter sur le DVD et patienter ensuite jusqu’à ce que le bureau s’affiche et ensuite tu peux utiliser le DVD-Live à peu près comme un système installé. C’est lent, évidemment. Comme je le dis dans l’article, il est plus rapide d’installer sur une clé à partir d’une clé mais il y aura sans doute une modification à faire pour que ça démarre sur la clé installée. Tu peux essayer cette solution.

    Le plus simple est de te faire une clé USB-Live. En prenant une clé USB3, tu auras une rapidité acceptable. Tu verras ainsi si l’USB3 fonctionne bien. Tu peux même te faire une partition «persistante» à part du système pour garder certaines de tes modifications (certaines, car ça dépend des distributions). Je te renvoie à Ubuntu-fr (voir fin commentaire) ou à LinuxMint.

    Autrement, pour la partition swap, je ne mets jamais plus de 500Mo car elle n’est presque jamais utilisée, même avec 1 Go de Ram. Sauf peut-être si tu fais du montage vidéo ou du dessin 3D intensif.

    Je n’ai jamais utilisé une carte indépendante en USB3 mais mon expérience avec les cartes USB2, c’est que la clé marche d’emblée ou ne marche pas du tout (elle ne fait rien et n’apparaît nulle part). L’USB3 fonctionne sans problème sous GNU/Linux mais toutes les clés USB ne se valent pas. Autrement, essaie en branchant ta clé sur un port USB2 de la carte mère.

    Oui, tu peux installer LinuxMint sur un disque dur externe et le multiboot ne devrait poser aucun problème. Il faut juste bien installer GRUB au bon endroit (programme de démarrage de GNU/Linux). Pour simplifier, je l’installerais sur le disque externe et LinuxMint devrait reconnaître ton Windows et l’inscrire au menu du démarrage sans problème. LinuxMint devrait te présenter le disque externe mais vérifie bien que c’est le cas. J’utilise LinuxMint très rarement.

    Tu devras peut-être modifier l’ordre de boot dans le bios de ton ordinateur pour que le démarrage se fasse depuis le disque externe. C’est comme ça sur notre ordinateur.

    Enfin, tu sais sans doute qu’installer un OS sur un disque dur comme sur une clé va détruire tout le contenu, sauf si tu as prévu une partition où conserver toutes tes données et que tu comprends bien ce que tu fais.

    En tous cas, tu connais sans doute la documentation d’ubuntu-fr.org où tu trouveras tout pour te guider dans le partitionnement et l’installation.

    Bonne chance en tous cas. :-) et sauvegarde bien tes données (je ne le fais pas toujours et ce n’est pas bien, mais je ne fais pas trop de bêtises et je fais confiance aux distributions que je connais bien, sans mauvaises surprises).

  3. Bonjour. j’ai bien suivi votre tuto et j’ai pu arriver à l’étape d’installation sans problème. mais lorsque je démarre sur la clé, on me dit qu’aucun SE y est instantané. pourtant tout les doc du fichier figure sur ma clé.
    que faire?

    • Bonjour tanohdaby,

      Cet article s’adresse aux gens qui ont Mac OSX et il n’y a aucune garantie que ça marche, Apple étant Apple…

      Ce serait utile de préciser:
      – Sur quel OS tu veux démarrer?
      – Qui est «on» qui te donne ce message?
      d’erreur?
      – Comment as-tu gravé l’iso? (dd?, Unetbootin?)
      – As-tu vérifié l’image iso, après son téléchargement? (MD5sum ou autre SHA?)

    • Bonjour lin,
      Bonne nouvelle et bravo :-D
      PS: il n’y a aucune obligation à indiquer son site web quand on fait un commentaire, mais j’ai bien aimé ton invention :-)

  4. Bonjour à tous, bonjour libre fan.
    Très sympa ce tuto.
    Bien fait et sans prétention, à la portée des presque débutants.
    Une petite recherche sur le net peut aider les vrais débutants.
    Je suis pro Linux à la Menthe depuis plusieurs années, je cherchais une solution pour installer Linux Mint en Vietnamien pour ma chérie.(je ne maîtrise pas cette langue et je ne voulais pas mettre le bazar dans mon ordi).
    Je n’y avais pas penser, ben oui, sur une clé USB c’est la bonne solution pour tester en réel.
    Pour ceux que ça pourrait intéresser je vous tiens au courant des résultats.
    Pour info je me suis fait une clé USB avec MultiSystem, c’est fou tous ce qu’on peut mettre dessus ? Toutes les  iso  Linux en live plus plein d’outils, entre autre repar boot qui m’a sauvé plus d’un DD en multiboot.

    Kent

    • Merci de ton commentaire, Kent et oui, dis-nous comment va ton installation.

      En fait, quand le GRUB coince, Rescatux est la meilleure solution, je trouve, pour arranger tout ça. C’est tout simple à utiliser.

      Quant à Multisystem, je ne suis pas arrivée à faire une clé qui marche, mais il faudrait tout de même que j’essaie de nouveau. Pour moi, c’était pas du tout évident à faire :-(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *