Faire démarrer GNU/Linux sur un Mac OS X (boot)

Apple est en fait une prison encore pire que M$Windows7 mais les utilisateurs ne voient pas qu’Apple est tout aussi néfaste que Google ou Facebook. Chez Apple, comme chez M$, les portes dérobées sont invisibles. Chez Google et chez Facebook, l’espionnage est plus visible. C’est la seule différence notable.

Le seul avantage du Mac OS X sur M$Windows, c’est que le premier est dérivé de Unix tout comme GNU/Linux et donc que certaines commandes sont communes aux deux systèmes. C’est ainsi que j’ai pu imaginer comment se dépatouiller avec les commandes ci-après.

À mon avis, il est absolument vain d’installer GNU/Linux à la place de Mac car le matériel est tout entier fabriqué et contrôlé par Apple. En revanche, un ordinateur sous M$Windows gagne à être débarrassé du parasite M$.

Et en revanche, on peut s’amuser à utiliser GNU/Linux sur un Mac en l’installant non pas sur le disque dur mais sur une clé USB. C’est tout simple. Tant que GNU/Linux s’occupe de GNU/Linux, tout va bien. Quand on voudrait qu’Apple laisse la place à GNU/Linux, c’est là que ça coince.

Je vais donc essayer de faire démarrer une distribution GNU/Linux, en l’occurrence Linux Mint, sur un Mac OS X. Évidemment, une clé USB avec un GNU/Linux Live ou un GNU/Linux dûment installé, ne démarre pas toute seule sur Mac.

Heureusement, un type a fait un logiciel d’amorçage (boot), rEfInd, pour forcer Mac à accepter autre chose que lui-même. Que ce soit M$ ou Apple, les systèmes propriétaires détestent qu’on vienne déranger l’agencement de leur prison. EFI et UEFI sont des microcodes d’amorçage qui n’ont pas été faits ni par M$ ni par Apple mais par INTEL à l’origine. Ils succèdent au BIOS et compliquent le démarrage du système. M$ s’est évidemment emparé de la possibilité de mettre un verrou sur l’UEFI (secure boot) pour tenter d’empêcher l’installation d’un autre OS que le sien sur les ordinateurs. Pour en savoir plus sur Apple et M$Windows: Glo(u)ssaire II – les systèmes (OS).

rEfInd peut s’installer sur une clé USB, ce qui permet de ne pas faire de bêtise sur le disque dur. En suivant les indications suivantes avec attention, vous ne ferez aucun dégâts. Le seul risque, c’est que ça ne marche pas.

Premiers pas

  1. Il faut d’abord découvrir où se cache le «terminal» dans votre OS X : c’est un logiciel du même nom mais, d’après mon souvenir qui remonte au tout début des années 2000, il est enfoui au fond d’un menu. Si vous ne le trouvez pas, pas la peine d’aller plus loin.
  2. Si vous avez trouvé le terminal, lancez-le d’un clic (= l’ouvrir) et laissez-le ouvert dans un coin du bureau (c’est une fenêtre pas très grande).
    Cet article peut être utile : Le terminal pour les débutants
  3. Branchez une clé USB, vierge ou dont le contenu peut être effacé sans dommage. Ne mettez pas la clé où Linux Mint a été installée ; tout serait effacé :-(
    Oubliez la clé branchée. Vous la retrouverez plus tard.
    Si vous avez un autre truc branché sur un port USB (à part souris et clavier) débranchez-le. Il faut juste la clé USB (autrement, risque de confusion).
  4. Ouvrez Firefox et allez sur cette page sourceforge.net/projects/refind/files/0.8.1/
  5. Sur cette page, cherchez le fichier : refind-flashdrive-0.8.1.zip
  6. Il faut le télécharger : Clic sur le lien de ce fichier (et pas un autre). Ça passe sur une autre page et le téléchargement doit se faire : Firefox vous propose sans doute de le télécharger ou de l’ouvrir : cochez «Ouvrir» car votre Mac va ouvrir le fichier zip qui est comme un paquet : il y a dedans des fichiers qui seront dans un dossier.
  7. Votre Mac vous laisse le choix sans doute de mettre ce dossier où vous voulez. Mettez-le là où vous le retrouverez facilement, simplement avec tous vos dossiers principaux.
  8. Vous devez maintenant avoir un dossier /refind-flashdrive-0.8.1 qui contient un fichier important : refind-flashdrive-0.8.1.img
  9. Maintenant, retrouvez la fenêtre du Terminal et cliquez dedans. Il doit y avoir un curseur bien visible qui clignote ou non.
  10. Tapez dans le terminal : ls
    C’est un petit L et un petit S sans espace entre et sans rien après. Appuyez sur la touche [Entrée] du clavier
  11. Cette commande devrait vous afficher toute la liste de vos dossiers et fichiers, en ordre alphabétique. Vous devriez voir dedans le dossier /refind-flashdrive-0.8.1
  12. Si vous le voyez, tapez dans le terminal : cd ./refind-flashdrive-0.8.1 et appuyez sur la touche [Entrée] du clavier
  13. Vous voici dans le dossier ./refind-flashdrive-0.8.1
  14. Maintenant, la clé USB entre en scène. Il faut trouver son nom. Tapez dans le terminal : df -h et appuyez sur la touche [Entrée] du clavier
  15. Dans le tableau qui s’affiche, essayez de trouver la clé. La bonne ligne devrait commencer ainsi :
    /dev/disk1s1 15G — les 15 Go sont approximatifs si votre clé a une capacité de 15Go.

Une étape de franchie :-) mais ne fermez pas le terminal, ce n’est pas fini. Tout commence, au contraire.

Faire une clé USB bootable avec rEFInd

Si vous avez bien trouvé /dev/disk1s1 vous pouvez taper dans le terminal :

dd if=refind-flashdrive-0.8.1.img of=/dev/disk1 

Cette commande va tout effacer sur la clé USB. Donc, assurez-vous que vous n’avez pas tapé disk0, qui est votre disque dur. Tout son contenu serait effacé entièrement :evil:

Patientez jusqu’à ce que l’invite revienne. Peut-être votre mot de passe vous sera demandé. Tapez-le. Il ne s’affichera peut-être pas, c’est normal.

Voilà, encore une étape de franchie.

Démarrer l’ordinateur avec les deux clés

Vous pouvez retirer votre clé, avec prudence. Sous GNU/Linux, on clique sur «Démonter la clé», puis «Éjecter». Une clé retirée sans précautions risque de perdre ses données.

Le mieux est maintenant de fermer votre ordinateur. Ensuite :

  1. Branchez la clé où est installé rEFind
  2. Branchez la clé où est installée Linux Mint
  3. Vous avez donc deux clés branchées, rEFind et Linux Mint.
  4. Démarrez l’ordinateur
  5. Avec un peu de chance ou beaucoup de chance, vous devriez voir une image comme celle qui figure sur cette page : rodsbooks.com/refind/using.html.
  6. Avec encore beaucoup de chance, vous devriez voir le logo Linux Mint qui est dans les tons verts (mint=menthe) : voyez Installer Linux Mint sur une clé USB. Si c’est le cas, allez sur le logo avec les touches de directions du clavier et appuyez sur la touche [Entrée] du clavier pour faire démarrer Linux Mint.

J’ai essayé ce programme, rEFind, sous GNU/Linux, sur notre portable qui peut démarrer en UEFI au lieu du BIOS traditionnel et j’ai bien vu l’image. J’ai bien pu démarrer sur notre distribution installée, antiX. Je n’ai pas encore pu essayer avec une clé USB sur laquelle est installée un GNU/Linux.

Faites des essais de votre côté. Essayez au moins deux fois. Essayez aussi en appuyant sur la touche [Alt/Option] du clavier Mac (cherchez-la bien).

En attendant, je vais m’instruire au sujet de EFI, UEFI et tout ça qui sont source de grande confusion apparemment. Évitons déjà de confondre BIOS et UEFI, qui sont deux microcodes (=firmware) distincts.


Roderick W. Smith, The rEFInd Boot Manager — merci Roderick :-)

Une réflexion au sujet de « Faire démarrer GNU/Linux sur un Mac OS X (boot) »

  1. Au hasard de mes vagabondages en GNU/Linux, je trouve ceci sur la documentation de Siduction: le terminal de Mac OSX se trouve dans Menu> Utilities > Terminal — ouaf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *