Quelques pistes pour défendre l’internet et notre liberté

Pour cette journée d’insurrection contre l’espionnage massif des gens par la NSA et grâce à ses services auxiliaires, voici quelques pistes.

Vous avez le pouvoir de faire tomber Google et Facebook

Google et Facebook sont les deux plus grands auxiliaires de la NSA sur le web. Faites-les tomber!

Rappelez-vous Patty Smith: «People have the power!»

Si les gens quittaient tous les services de Google (il y en a un paquet) et de Facebook, ces entreprises qui ne vivent qu’en volant et en vendant nos données, sombreraient.

Si vous n’utilisez aucun service de Google, installez des extensions dans Firefox pour faire tomber tous les liens vers Google, Facebook et toutes les pubs et les scripts qui vous suivent à la trace: AdBlock Edge, Ghostery, NoScript et RequestPolicy. Les deux dernières extensions sont un peu déroutantes pour les débutants mais vous pouvez apprendre à vous en servir, désactiver certains barrages momentanément. Elles vous apprendront à voir le web d’une manière plus lucide, moins passive et moins béate et moins encombrée de photos superflues, par exemple.

Le pire est si vous êtes un pigeon de GoogleMail, par exemple, les gens qui vous écrivent livrent eux aussi leurs messages à Google sans même y être inscrits. En revanche, si vous vous libérez de GoogleMail, vous libérez également vos correspondants innocents.

Utilisez seulement GNU/Linux

Tout système et tout logiciel privateur repose sur du code tenu secret. En revanche, GNU/Linux et les logiciels libres ne cachent rien et leur code peut être vérifié à chaque instant.

MacOS et tous les i-Troucs d’Apple et Micro$oft sont des systèmes qui vous privent de votre liberté et qui en plus, ont des portes dérobées universelles: ce sont des fonctionnalités malveillantes qui permettent à ces entreprises d’installer ou de supprimer des logiciels à votre insu, quand bon leur semble. Les portes dérobées sont ce qu’on appelle des «chevaux de Troy». Vous pensez que votre anti-virus sous Windows vous protège des chevaux de Troy, eh bien, non pas de tous.

Le Kindle d’Amazon est fait de la même façon. Amazon a ainsi supprimé toutes les copies, légalement achetés par ses clients-pigeons, d’un livre: 1984 d’Orwell. «Kindle» veut dire «enflammer». Kindle a été renommé par Richard Stallman «Swindle», qui veut dire «escroquerie». Mais vu l’usage que fait Kindle de certains livres, nous pourrions aussi surnommer ce gadget «Autodafé».

Utilisez un service mail et un hébergement qui respectent votre liberté

Vous pouvez lire ces articles dont au moins un remonte à fin 2009:

Utilisez Thunderbird et non un webmail pour vos mails et vos carnets d’adresse. Si ces derniers sont dans un webmail, ils ont sûrement déjà été volés.

Pour vos mails: Riseup.net, groupe américain de militants pour un internet libre et un web sans censure, qui agit depuis le siècle dernier, offre un excellent service. Dans Thunderbird, c’est un plaisir d’installer son nouveau compte mail de Riseup.net car tout se configure comme par magie.

Il se peut que Sud-Ouest.org revienne un jour, même si le service marche toujours pour les anciens abonnés. Nous vous tiendrons au courant quand l’assoc’ aura fait son AG.

Pour faire un site aussi facilement que chez WordPress.com mais sans les inconvénients, Riseup.net est encore une très bonne adresse. Je vous donnerai des détails plus tard car il devrait y avoir quelques changements très favorables. Mais pour faire un site à partir de rien, vous pouvez vous lancer sans attendre. C’est pour migrer un site que c’est encore difficile si vous avez pas mal d’images.

Si vous préférez des insurgés italiens, le groupe Autistici.org vous offre email et hébergement. Mais j’ai trouvé leur service mail pas toujours fiable et leur plateforme WordPress contient un plugin lié à Google (WP-reCAPTCHA). Je leur ai demandé s’ils pouvaient mettre un autre plugin mais ils m’ont répondu que c’est le seul anti-spam qui marche vraiment. Riseup.net utilise SI Captcha que nous avons dûment installé sur Libres-Ailé(e)s mais ce n’est pas suffisant pour un site plus important. Nous nous débrouillons bien avec d’autres paramètres intégrés à WordPress.

Chiffrer son disque dur et ses emails

C’est commme à la guerre: il faut chiffrer ses données pour que la Gestapo ne puisse pas les lire. Installez votre propre bureau de chiffrement :-)

La NSA engrange les données chiffrées ou non mais les données chiffrées leur donneront bien du mal. Même vous, vous pouvez leur mettre des bâtons dans les roues. Ils n’ont pas encore trouvé comment casser les clés de chiffrement. Profitez-en!

Il est maintenant facile de chiffrer les données sur son disque dur quand on installe GNU/Linux. Ce sera l’objet d’un atelier en ligne de Libres-Ailé(e)s un de ces jours. Jusqu’à présent, nous avons pensé comme tout le monde: personne ne va perdre son temps à fouiner dans notre fatras.

Chiffrer ses emails est bien plus simple et c’est par là qu’il faut commencer. Le plus dur, c’est de composer un mot de passe spécial qui est comme une suite de mots de passe: «Passphrase» en bon anglais. Ensuite, on installe une extension dans Thunderbird, on donne un coup de baguette magique et voilà.

La condition pour que le chiffrement des mails ne soit pas vain est que l’envoi et la réception des messages soient également chiffrés et que les messages restent chiffrés sur les serveurs. Riseup.net offre justement un serveur SMT et un serveur POP sécurisés (Sud-Ouest.org et Autistici également). Et bien sûr, vos correspondants doivent eux aussi chiffrer leurs messages.

Pour ceux qui ont besoin d’aide, nous ferons des articles détaillés.

Adhérez à l’APRIL

L’APRIL se bat avec compétence, constance, calme et courage pour promouvoir les logiciels libres et défendre nos libertés auprès des institutions, du Parlement, du gouvernement…. Adhérer à cette association nationale française est une bonne manière de prendre en main des questions fondamentales, c’est une action politique (sans parti politique ni politicien ni lobby) à la portée de tous. Vous n’avez pas besoin d’être des experts en informatique pour soutenir l’APRIL. Être soucieux de la liberté est une condition suffisante.

Voici une tribune à lire, par Frédéric Couchet (délégué général de l’APRIL) et Lionel Allorge (président de l’APRIL): L’après-Snowden: reprendre en main son informatique. Voici le fichier au simple format texte si jamais l’article en ligne disparaît: april-tribune-snowden-02-14.txt — hop à télécharger et à conserver.

Nous avons parlé plusieurs fois de l’APRIL, en particulier:

Et nous en reparlerons encore à propos du scandaleux contrat OpenBar que l’APRIL a dévoilé. Vous pouvez suivre les nouvelles de l’APRIL sur la colonne latérale de notre site (Fil RSS).

Adhérez à l’APRIL pour une société numérique libre : À lire sur une seule page. Et il y a un roman photo à ne pas louper, l’histoire du petit Chaperon rouge :lol:

Voici la page de la campagne de l’APRIL avec le soutien sympathique de Richard Stallman qui vous servira d’introduction à d’autres vidéos que vous pouvez regarder aujourd’hui.

Conférences de Richard Stallman

Pour une courte présentation de Richard Stallman et de Linus Torvalds et donc de GNU et Linux: Glo(u)ssaire: Les systèmes.

Vous trouverez des conférences de Richard Stallman et d’autres documents pertinents sur Arpinux et sur l’APRIL:

  • Au CRDP de Versailles, Juin 2012 – c’est à mon avis la conférence de Richard Stallman la plus claire pour tout le monde et il y a bien tout dedans, même Saint IGnucius :-)
  • arpinux.org/public/Stallman/ : il y a 2 fichiers MKV pour cette conférence de 2 heures
  • APRIL: Vidéos sur les logiciels libres – je vous laisse fouiner.

À suivre

Il nous revient à tous de sauvegarder notre liberté. Chantons avec Joan Baez: «We shall overcome / We shall overcome»

À suivre aussi: le Cloud, c’est à la mode mais c’est surtout nébuleux. Encore lui, Stallman, nous aide à y voir clair. Le Cloud est une menace qui pèse sur nos libertés et qui peut nous faire perdre tout contrôle sur ce que nous faisons avec nos ordinateurs et aussi, sur le long terme, nous faire perdre toute connaissance informatique. C’est comme si on nous interdisait d’apprendre à écrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *