Hadopi a encore frappé

Ah, l’April nous a servi un poisson d’avril réjouissant, à consommer sans modération et sans date limite: L’April reçoit un avertissement de la Hadopi. :-D

Les poissons d’avril de l’April sont toujours joliment troussés. Dans cette dernière pêche, l’Hadopi (Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet) est une prise de choix. Elle en prend plein la tronche.

L’Hadopi a été inventée par le précédent président de la République Française et elle est maintenue, toujours à grands frais par le président actuel.

La dépêche de l’April nous rappelle cette continuité malgré le changement de président et indique finement que cette commission est crétine et ignare:

  • Elle montre son ignardise en jugeant que tout téléchargement en P2P est illégal
  • Elle montre son ignardise en jugeant que le droit d’auteur est nécessairement violé par le partage. Quid des licences libres?
  • Elle est crétine de penser qu’elle peut nous ôter le goût de télécharger une distribution GNU/Linux en P2P en nous faisant peur.

En espérant que ce dernier point est clair pour tout le monde, que l’Hadopi ne peut rien faire contre le téléchargement de distributions GNU/Linux en P2P. En effet, la licence libre d’une distribution comme Debian donne toute liberté, très explicitement, au partage, à la copie dans le monde entier.

Sans compter que c’est l’Hapdopi qui a le pouvoir de décider si VLC (lecteur multimédia libre, pour GNU/Linux et autres OS) pourra lire les DVD Blue-Ray: si elle dit non, ce serait dire: Utilisateurs de logiciels libres, vous n’avez pas le droit d’acheter des DVD Blue-Ray (puisqu’on ne pourrait pas les lire). Donc, la seule décision est l’autorisation: tout le monde, quel que ce soit le lecteur utilisé a le droit de lire n’importe quel DVD dûment acheté. Autrement, il ne nous resterait plus qu’à télécharger des Torrents fournis par d’autres internautes de leur DVD Blue-Ray, ce que l’Hadopi juge être une violation du copyright.
Tout ceci pour dire, que le pouvoir donné à Hadopi est en soi une chose grotesque et indue, puisque l’interdiction serait une absurdité.

L’Hadopi est tout à fait inutile mais c’est une excellente sinécure pour les gens inutiles qui se sont dégottés un poste dans ses immenses locaux. Cette Haute Autorité pour rien bouffe un fric fou, c’est bien là sa seule performance. Consternant.

À bas Hadopi! :twisted:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *