Firefox 6, internet coupé, banderole, murmures, gendarmes

Il est de bonnes nouvelles, comme celle de la sortie de Firefox 6.
Néanmoins, notre fidèle navigateur libre a tendance à nous rappeler que la Mairie d’Arrigas n’a jamais rebranché le câble ethernet après la rénovation de la mairie. Mais tirez un fil (ethernet ou autre) et tout le reste suit: avant, après, et autres emmurements…

Avant / Après

Avant les travaux, la bobox ne marchait pas, donc pratiquement jamais de connexion. Voyez, par exemple:

Après les travaux, la bobox est toute neuve et super pro mais le câble est, ô miracle, coincé dans le mur par un peu de plâtre et à 2-3 mètres de l’actuelle bobox. Vous comprenez bien qu’il est tout à fait impossible de remédier à une situation pareille. C’est inextricable.

De fait, si nous fêtons Firefox 6 sans accès au web dans notre local, c’est sans doute que nous aimons les paradoxes. Ce qui nous rappelle que nous avons aussi fêté Firefox 4 sans accès à l’internet.

Banderoles et gendarmes

Mais Libres-Ailé(e)s a fêté Firefox 4 avec une banderole. C’était beau ;-) (voyez les photos en suivant le lien sus-cité).

Plusieurs mois plus tard, en juillet, notre voisine accrochait une banderole sur sa maison. M. le Maire la menaça d’appeler les gendarmes pour qu’ils viennent l’arrêter.
Une banderole est-elle illégale?
Un article dans une feuille de choux locale du coin de Pau relatait un démêlé de banderole et de mairie. Dans cette histoire, le conseil municipal a décidé de demander le dépôt de la banderole, suspendue par une école privée sur un bâtiment appartenant à la mairie. Cependant, nulle mention de gendarmes.

Notre banderole glorifiait Firefox 4 sur un bâtiment apppartenant à la mairie et la prolongeant. La banderole de notre voisine, accrochée sur la façade de sa maison, disait: «La mairie m’a emmurée».
Avant les désastreux travaux d’extension de la salle des fêtes, Vam (Victime Arrigas Mairie) avait une vue partielle (collines et ciel bleu). Après les travaux, plus aucune vue, juste un mur. C’est comme pour nous, il y a un avant et un après les travaux mais dans le cas de Vam, c’est catastrophique. Pour elle, comme pour nous, c’est la faute aux travaux, voilà la réponse officieuse.

Ma mairie ment mur et mur-mur

Qu’arriverait-il si nous disions ici, hors banderole: «La mairie ment mûrement» (comme on dit «sûrement»). En effet, un compte-rendu de conseil municipal nous refusait une subvention au prétexte que la Mairie installerait une connexion indépendante pour la bibliothèque (où se trouve notre local), et utilisable par Libres-Ailé(e)s aux heures permises (on s’en tiendra à la dernière convention).
Cela ne peut pas se faire et c’est idiot, vu le prix (nouvelle ligne téléphonique + forfait bobox) et vu l’existence du câble éthernet. Il y a déjà assez de dépenses inutiles avec un compteur électrique triphasé totalement superflu selon un agent EDF, avec la clim dans la salle des fêtes et l’extension emmurante.

Il reste que les gens de la commune croient sans doute ce que dit la Mairie au sujet de la connexion à l’internet. Ah, certains vont être jaloux. Mais, non, ce que raconte la Mairie nous concernant, c’est du pur mur-mur: le sens se perd dans le murmure de façade, sans banderole ni trompette.

Appendice lexical: Arrigas intra-muros

Cet article se prolonge (tirez un fil…) en d’autres variations lexicales autour du thème «La mairie m’emmure», sur le site Liberté (d’expression, entre autres) et sous le titre incontournable: La mairie m’emmure :-D

9 réflexions au sujet de « Firefox 6, internet coupé, banderole, murmures, gendarmes »

  1. Le maire d’Arrigas a répondu dans un article paru sur le Midi-Libre mais je ne l’ai pas retrouvé. L’article que tu cites Sylvie est toujours en ligne.
    Le maire disait que ce n’était pas sa faute et que Samantha ne veut pas de ses offres généreuses de conciliation. Quelqu’un sait ce qu’il a offert vraiment?

    • Ce que Sam m’a dit, c’est qu’il proposait de faire pousser une plante grimpante pour cacher ce mur qu’il ne saurait voir et qu’il voulait bien faire ouvrir une autre fenêtre dans le mur de la maison de Sam.

      Deux fenêtres au lieu d’une ouvrant sur un mur c’est une sacrée consolation.

      Quant à la plante grimpante, que voulez-vous qu’il pousse dans cette ruelle où les employés ont ordre de flanquer du Round-Up (infâme Monsanto). Ils ont ainsi bousillé toutes les jolies fleurs qu’avait semé Sam. C’était plus joli que tout ce béton, sans parler du mur qui était tout aussi laid avant mais moins haut.

  2. Cette histoire est affreuse. Moi qui suis un amoureux des Cévennes, je trouve ça horrible. Jamais je ne viendrai à Arrigas (j’ai repéré où c’est). J’ai cherché le reste des histoires d’Arrigas sur le Midi-Libre et j’ai lu attentivement une histoire de bagarre avec ce maire qui a la charge du Tourisme dans le coin et qui ne répond pas à un courrier sur le budget. Ensuite, il se décharge sur le Président de la Communauté de Communes. Il dit à peu prés: « A travers moi, c’est lui qu’on vise ». Ce président doit pas être content d’être impliqué dans cette bagarre qui va se finir au tribunal, si j’ai bien compris l’article.

    Je pensais qu’il n’y avait que dans les villes qu’il y avait des gens moches comme ce maire d’arrigas.

    En tous cas, bon courage à la victime de la mairie d’Arrigas. Que va-t-elle faire?

  3. Merci pour votre solidarité…

    Je vais au TGI demander l’attribution d’un expert pour comptabiliser le préjudice à ma maison… en suite mon avocat va essayer de negocier avec la mairie. Mais bon, comme lui il dit que ce n’est pas sa faute et que en tout cas, ce n’est pas grave… je crois qu’on sera obligé de retourner au TGI…

    • Bonne chance VAM!
      Nous avons appris en demandant à la mairie que la rénovation et extension de la salle des fêtes a coûté plus de 150000€ et que la mairie demande encore des rallonges.

      Maintenant, est affiché un panneau faisant la liste des subventionneurs: Région et département, je crois pour l’essentiel. Comme si ces près de 160000 (subventions et prêt de la mairie) n’étaient pas de l’argent public gâché, foutu par la fenêtre, que ce soit la région, le département ou la mairie qui paye.

      Il était possible de faire des travaux bien moins prétentieux et dispendieux (inutile l’extension, inutile la clim, et on n’a pas pu tout visiter). Juste un préau en bois avec barbecue et tuyau de cheminée étaient bien suffisants.

      Et dire que la mairie prétendait nous faire payer l’électricité dépensée par nos ordinateurs dans la bibliothèque. Quelle honte! La mairie d’Arrigas veut faire payer l’électricité à Libres-Ailé(e)s.

      Comme la mairie nous a effectivement coupé la connexion à l’internet (lire l’article plus haut), nous leur faisons faire des économies d’électricité qui sont ridiculement infinitésimales au regard de la clim’ dans la salle des fêtes (dont le toit n’est sûrement pas bien isolé et c’est pourtant là qu’il faut isoler en priorité, même avant les fenêtres).

  4. Après avoir vu le site Sinistre gaz de schiste http://gazschiste.wordpress.com/2011/08/18/conseil-municipal-darrigas-retardataire/ et avoir cliqué sur le lien qui conduit à votre article que je viens de lire, je vois que la mairie d’Arrigas se distingue par sa veulerie. J’étais au courant pour le mur devant la fenêtre de chez Samantha. Comme je n’ai pas trouvé comment écrire un message sur son site, je viens lui apporter mon soutien ici.

    Mon groupe d’amis à Nîmes fait aussi gnu-Linux et ils m’y ont mis. Ils m’ont appris plein de choses et ils m’aident beaucoup. Ils m’ont dit de ne pas aller sur Facebook. Je vois que vous n’avez pas l’air d’aimer non plus.

    Mais comme je dois rester anonyme, je ne pourrai pas venir vous voir. Je le regrette bien. Voici mon petit site, je ne sais pas si vous êtes au courant: http://belarrigas.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *