Libres-Ailé(e)s: Don à La Quadrature du Net

Libres-Ailé(e)s a décidé de faire un don à «La Quadrature du Net», association de fait qui fait tant pour défendre nos libertés numériques (notamment les dossiers Hadopi, Loppsi, Acta).

La Quadrature du Net figure sur une des colonnes latérales de notre page d’accueil avec les derniers articles parus sur leur site. Ces articles sont clairs et précis. Comme une association de fait n’a pas le droit de recevoir des dons ni de subventions, FDN, FAI associatif, qui a mis sur pied une association FDNN («Fonds de Défense de la Neutralité du Net», c’est bien trouvé!) pour recevoir les dons et s’occuper de la compta. Pour FDN, voyez FDN, la liberté se paye et FDN vient en aide aux Égyptiens. Benjamin Bayart, président de FDN, est vraiment gentil de faire en plus ce boulot de compta. Vous pouvez lire le bilan comptable: Les finances de La Quadrature.

La Quadrature du Net, qui emploie 3 salariés, a été aidé financièrement par l’OSI, Open Society Institute, dont le but est de favoriser l’apparition d’une «Open Society», société «ouverte» ou démocratique (voir le commentaire de Benjamin Bayart à la suite de ce billet). L’OSI n’aide pas les associations indéfiniment, cette source est maintenant tarie.

L’association a mis à notre disposition des outils numériques très utiles qui nous permettent, notamment, de voir comment les députés en France ou les députés du parlement européen de toute l’Union européenne ou les sénateurs français ont voté au sujet des projets de lois suivis par la Quadrature du Net et qui concernent toujours nos libertés numériques. Les élus sont notés en fonction de leur vote. Attendez-vous à des surprises. Par exemple, le dirigeant du Front gauche au parlement européen fait un score lamentable alors qu’une députée française de centre droit fait presqu’un aussi bon score que les députés Europe-Écologie ou PS sur des questions fondamentales de liberté d’expression et de liberté de la vie privée, etc.

La Quadrature du Net devrait sans doute envisager de se passer de salariés et de frais de voyages et de séjours à Bruxelles ou à Strasbourg pour rencontrer les membres de la Commission européenne ou les députés européens ou encore les parlementaires français. La force de La Quadrature du Net réside dans sa connaissance des dossiers, sa capacité à les faire comprendre aux députés mais aussi à nous tous. Sa force est celle de la persuasion plutôt que celle de l’action directe.

Même si l’association réduit ses frais, il restera toujours des frais que nos dons peuvent aider à couvrir. Nous devons soutenir La Quadrature du Net car nos libertés sont mises à mal et l’internet est sous la menace de la surveillance, du bridage, du filtrage sous des prétextes variés qui ne sont que des prétextes.

Complément de défense (pages de liens sur Libre-Fan):

0 réflexion sur « Libres-Ailé(e)s: Don à La Quadrature du Net »

  1. Une erreur factuelle grave: l’OSI n’a rien à voir avec l’Open Source, c’est l’Open Society Institute, aussi connu sous le nom « Fondation Soros ». C’est une fondation créée par le miliardaire Georges Soros, dont le but est de favoriser l’apparition d’une « Open Society ». Elle s’illustre généralement en finançant les actions qui tendent à rétablir la démocratie dans un certain nombre de pays.

    Voire à ce sujet leur site web: http://www.soros.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *