Les élections européennes 2009 et les libertés numériques

Le Parlement européen, avec le vote récent de l’amendement Bono, à une écrasante majorité, se révèle être le dernier rempart possible contre des lois françaises comme l’Hadopi et le LOPPSI à venir, plutôt qu’une simple voie de garage lucrative pour les ratés de la politique.

Il n’y a qu’un tour, le 7 juin, et des enjeux formidables autour des libertés numériques où le Parlement européen a tout son rôle à jouer. En effet, le projet de loi Paquet Télécom revient sur le tapis en septembre et il serait bon que le nouveau Parlement européen soit constitué d’une majorité de députés conscients de l’importance capitale des libertés numériques.

Même si pour la majorité des gens, les licenciements et le pouvoir d’achat passent sans doute avant tout, il serait bien étonnant que le Parlement européen transforme l’économie mais il est capable de nous protéger, en France, des lois contrevenant aux libertés numériques.

Il y a des candidats activement favorables aux libertés numériques dans plusieurs partis politiques et vous devriez trouver une liste ou au moins une tête de liste à votre convenance. Voyez déjà les candidats qui sont actuellement sénateurs ou députés en France ayant voté contre Hadopi, ou les personnes soutenant les listes. Voyez aussi les actuels députés européens sortants qui ont voté pour l’amendement Bono.

Et le site Europe Numérique, proche de la Quadrature du Net a publié les réponses des candidats à ces sujets. Lisez bien et votez en toute lucidité! Évitez bien sûr les partis qui n’ont pas répondu, que ce soit par indifférence ou par hostilité aux libertés numériques. Vous avez quand même le choix!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *