Compte-rendu de « Libre en Fête », Pays viganais, Cévennes (fin)

Voici la suite du Compte-rendu de «Libre en Fête», Pays viganais, Cévennes.

Atelier à l’EPN – mercredi 25 mars

Pour le détail des festivités de la soirée, voyez «Libre en Fête», mercredi 25 mars – atelier autour du Libre nomade. EPN = espace public numérique ou cyberbase.

Ce fut une cacophonie du tonnerre.

Je suis arrivée à 5h15 (en courant après la réunion à la la mairie) et les 2 personnes présentes étaient prêtes à partir. J’aurais dû laisser tomber car nous avions spécifié qu’il fallait au minimum 4 participants (5 étaient officiellement inscrits). Mais bonne poire, me privant de la projection, par Oudeis, d’un court-métrage de Buster Keaton, Scarecrow, je commence.

Sur les 2 participants, un seul pouvait suivre, l’autre venant à tout sans oser rien faire. La curiosité est une bonne chose certes mais cela ne fait pas un participant. Sur la feuille d’inscription, était bien spécifié que l’atelier s’adressait à ceux qui savait télécharger et utiliser des logiciels courants, au moins un navigateur.

Je commence donc avec un seul participant qui s’aperçoit que la clé USB qu’il vient de recevoir contient déjà des logiciels nomades avec un joli écran d’accueil repris de Framakey. C’est très bien et après quelques explications sur les logiciels disponibles sur la page de Framakey, et sur 7Zip, il explore et se débrouille.

Entre-temps arrive un inscrit retardataire avec une bonne excuse et je recommence les explications. Il apprend à dézipper et se plonge dans les jeux disponibles sur Framakey.

Puis, vers 18h30, alors que l’EPN ferme à 19h, voici un monsieur de bonne volonté qui n’avait pas compris que l’atelier commençait à 17h. De nouveau des explications et je fais la girouette entre les gens pour voir où ils en sont. Le monsieur veut tout installer mais ne sait que télécharger. Il dit aussi qu’il a raté, avec un ami informaticien, la soirée du lundi et qu’il viendra jeudi.

Enfin, anlor m’explique que les ordinateurs de l’EPN sont bourrés d’anti-virus énormes qui bloquent presque les clés qui sont souvent porteuses de tas d’infections variées, dont des chevaux de Troie. Je comprends un peu pourquoi ce fut si long parfois pour faire notre travail de préparation, miloune et moi. Sans parler de la fragmentation. Sur au moins la moitié des ordinateurs les clés marchent à grand’ peine… Merci à anlor de sa patience.

Arrive enfin une personne qui a pourtant Debian pour son travail (installé par un ami pro) mais qui est attirée par M$ et qui sortant de l’école de musique et voyant de la lumière, comme dans les contes, est entrée et restée. Je la connais un peu et je dois dire que c’est décevant de la voir, elle et son mari, graviter autour de M$ qui ne leur apportera rien de bien, qu’une illusion de conformité, de confort?

Et j’ai fini, juste avant 7h, par montrer Ubuntu, pour la dame curieuse et la dame avec Debian qui est repartie avec un CD-Live Ubuntu-Hardy Heron 8.04.2. Espérons que cette distribution lui convienne.

C’est une histoire poilante, certes, mais ce fut une erreur de proposer cet atelier en logiciels libres nomades sous M$Windaube. :twisted: Je ne crois pas que cela a été vraiment utile en fait aux participants si leur clés ne fonctionnent pas bien sur des ordinateurs publics bardés de défense.

Les habitués de l’EPN sont assez habitués à s’inscrire aux ateliers sans venir, me dit-on. Lla plupart, semblent-t-ils se contentent des quelques logiciels disponibles, tous propriétaires, sans chercher pas à découvrir plus avant.

Ce qui me fait entonner ma ritournelle, «M$ lessive les cerveaux». Voyez, sur Libre-Fan, Il est temps de passer à GNU/Linux!.

Et comment les responsables de l’EPN peuvent supporter de faire ce travail d’entretien de M$, incessant et inutile, qui vaut le nettoyage des écuries d’Augias? Saluons leur courage, leur patience et leur persévérance.

PS: Merci à notre nouvelle adhérente d’avoir plaidé en faveur des gens qui au moins sont venus après s’être inscrits et qui ont été très gentils, du reste.

Ah, la conf’ du jeudi 26 mars autour des licences libres

Pour le détail des festivités de la soirée, voyez «Libre en Fête» – jeudi 26 mars, Licences libres et droit d’auteur – InLibroVeritas.

Pas un chat n’est venu à une conférence dont le sujet est pourtant au cœur de notre civilisation, tout autant que l’écologie. Les deux adjoints venus lundi sont passés s’excuser, ayant une réunion.

miloune et moi avons fait notre répétition générale pour voir ce que ça donnait en vrai puis nous avons remballé. Et personne pour voir le stand d’ILV.

Musique libre et exposition sur le Libre

Pour la musique, par manque de matériel pas encombrant et convenable, nous avons simplement mis à la disposition du Fournil un DVD et un CD bourré de musique au format OGG, format ouvert de meilleure qualité que l’infâme format fermé MP3 (voir, par exemple, MP3, monopole de fait.

Au «Passage», il y a depuis longtemps des CD que nous avons gravés avec de la musique libre qui a sans doute été diffusée pendant la semaine.

L’exposition sur le Libre a été placée ici et là et nous avons laissé les 10 feuilles au «Passage» et à la Bibliothèque d’Aumessas.

InLibroVeritas

ILV est passé assez inaperçu mais un petit stand est disponible au «Passage», jusqu’au 7 avril, sans doute.

La médiathèque du Pays viganais n’a plus de budget suffisant. Ils achèteront peut-être un livre sur GIMP ou sur OpenOffice.org (édition Eyrolles).

Rose-fifi doit voir le maire d’Arrigas pour proposer quelques livres d’ILV pour la bibliothèque mais quand cela se fera-t-il?

Je reparlerai d’ILV, du Libre et des bibliothèques sans le sou sur Libre-Fan, un de ces jours.

Pots cassés

Merci à tous ceux qui se sont déplacés :-)

L’arrivée du printemps et le mois de mars sont des périodes néfastes, entre les virus et les allergies, les réunions incessantes et les votes de budget (mairies et Communauté de communes).

Mais nous nous disons que si la période avait été faste (dites-nous quelle période est faste), comment expliquerait-on que si peu de gens de nos Cévennes s’intéressent vraiment à la liberté et à la culture qui sont aux prises avec les rouleaux compresseurs?

Et les utilisateurs de GNU/Linux dans le coin ne sont pas sortis de leur tanière, à part un ou deux.

À suivre sur Libre-Fan: réflexions sur le copyright et sur la soirée de Jazz (organisée par la Mairie du Vigan).i

0 réflexion sur « Compte-rendu de « Libre en Fête », Pays viganais, Cévennes (fin) »

  1. Bonjour,
    je découvre ton site par hasard et le mets dans mes bookmarks.
    Je vois que tu as les même difficultés que moi pour faire connaître Linux.
    J’ai installé un atelier Informatique au Secours Catholique de Castres (Tarn) et la réalité dépasse la fiction.
    A bientôt peut-être
    Jean

  2. coucou c’est la nouvelle adhérente!
    joli mois de mars! c’est l’printemps gnangnan…
    maintenant que viens l’été , je lis ton papier ( enfin comment on dit? ton billet?) et j’etais interressée mais n’ai pas pu venir (avais prévenu..) par la conf sur droits d’auteurs aurrai aimé en savoir plus.

    • Hello Myrtille,

      Merci pour le message et on aura sans doute l’occasion de reparler de sujets comme le droit d’auteur dans des miniconf’ au local de Libres-Ailé(e)s. C’est vrai que c’est un sujet très important pour le présent et l’avenir. Les industries musicales, par exemple, sont en retard d’un siècle, environ ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *