Existe-t-il un SIGB parfait?

Au vu des OPAC, l’impression est que les SIGB ont tous quelques défauts et dans le lot PMB, tire bien son épingle du jeu. Voyez Qualités et défauts de PMB. L’avantage peut-être de PMB sur les logiciels propriétaires est que l’équipe de PMB écoute les utilisateurs et sort une nouvelle version sans attendre un an ou plus. Un logiciel propriétaire spécialisé a une licence chère et ne peut donc pas sortir une nouvelle version trop souvent pour ne pas décourager les acquéreurs. Imaginez un client devant payer une nouvelle licence tous les deux mois.

Dans le Libre, nous sommes habitués à voir un logiciel évoluer rapidement, de nouvelles versions se succéder qui corrigent les bugs ou ajoutent une fonction réclamée par les utilisateurs. À Fouiner dans les archives de la liste de diffusion de PMB, vous trouverez peut-être l’annonce d’une nouvelle version même si le site de PMB ne semble pas à jour — le téléchargement est bien à jour alors que le titre date de quelques mois.

PMB se bonnifie au fil du temps

Donc, PMB n’est pas parfait mais l’équipe est active et semble l’améliorer rapidement et continûment. Nous pouvons aussi participer à son amélioration. Dès que je trouve où se cache ce fichu XHTML biscornu, je vais essayer de le corriger. Pour l’équipe de PMB, c’est sans grande importance, les OPAC des autres SIBG ne faisant certainement pas mieux, mais l’honneur du libre tient aussi dans la propreté de son code.

Un OPAC performant en apparence

Un exemple amusant, si l’on peut dire, est l’OPAC de la BDP du Gard qui dans Firefox paraît très bien. Sobre, recherche facile, affichage rapide. On a tout de même d’abord une erreur si on a mis le le site en marque-page et il faut effacer le texte de l’URL qui suit http://bdp.cg30.fr/, à savoir worweb.dll?.

Si l’on va au-delà de l’agrément et l’ergonomie apparente de l’OPAC on s’aperçoit de certaines choses:
Le validateur HTML ne peut analyser la page d’accueil mais détecte un serveur M$
Avec Lynx, l’accès n’est pas simple. Pour Lynx, voyez Lynx, navigateur textuel
Lynx se débrouille pour vous retrouver la bonne URL et ensuite, on s’aperçoit qu’on a des « frames », des cadres, assez incommodes pour la navigation textuelle.

Il y a 3 cadres et il faut deviner celui qui vous ouvre la porte de la recherche dans le catalogue.
Frame Contenu (troisième lien): c’est l’accueil avec quelques notes sur le catalogue. Je reviens donc en arrière après lecture.

Premier Frame menu (premier lien):je suis ce lien qui me conduit sur une page avec un seul lien: « Catalogue de la médiathèque ».

Je suis ce lien avec confiance et petit miracle de GNU/Linux, une petite fenêtre s’affiche en dehors de Lynx bien sûr avec le bandeau de l’OPAC, ma foi c’est joli quand on a des yeux pour le voir mais je suis pas plus avancée dans ma recherche d’ouvrage et je n’ai plus qu’à revenir en arrière et à cliquer le deuxième lien qui est contenu dans le second cadre « Frame menu ».

Enfin, c’est le bon lien et je peux taper ma recherche: Chamson. Et à part ça, je peux indiquer où chercher ce terme mais je ne peux pas lancer la recherche. Pourquoi? Parce que les boutons « titre », « auteur », etc. qui sont si pratiques et qui servent à la fois à indiquer à l’OPAC dans quelle catégorie chercher et à lancer la recherche, ces boutons sont de simples mots sans liens dans le navigateur textuel. Je vois 6 mots [Boutons] sur une même ligne et je peux rien n’en faire. Bien, j’arrête là. Si quelqu’un trouve comment se sortir de l’impasse, merci de le dire.

Vous pouvez faire la même expérience avec PMB. Tout n’est pas parfait mais je suis arrivée à faire une recherche avec Lynx, sauf que Lynx est bloqué par une URL mal fichue et ne peut donc pas afficher l’auteur contenu dans l’OPAC… Il se peut qu’il s’agit du simple caractère & qui ne doit pas figurer sous cette forme dans un lien mais sous la forme d’une entité HTML. Si c’est bien cela qui coince, voilà un exemple d’un détail qui rend bêtement un site inaccessible. Le XHTML correct n’est pas une question de crétins obscurantistes ou fanatiques.

Mais apparemment, c’est dû à du Javascript que Lynx ne peut pas lire et pour corriger ce truc qui coince, il suffit d’ajouter dans le code le mot « void », ce qui désactive le Javascript pour les navigateurs qui ne savent pas l’interpréter.

Problème d’affichage dans PMB

Quant à l’affichage avec un navigateur graphique comme Firefox, je n’ai vu que deux problèmes, tous deux liés au bandeau.

Fichu cadre

J’ai mis une image de fond en bandeau. Lorsque le panier est activé pour les lecteurs, ce qui est une fonction pratique et commune dans un SIGB, un bout du bandeau se répète dans le coin « panier ». Il est possible que cela tienne à des modifications que j’ai faites dans les CSS et qui seraient insuffisantes à cause de la présence du Iframe (encore un fichu cadre mais sans problème dans Lynx) dans lequel se trouve la fonction de panier. En fait si on affiche le cadre dans un nouvel onglet de Firefox, on voit le bandeau complet.

Fichu pop-up

Si vous cliquez par exemple sur un lien comme « Faire une suggestion » ou « Aucun avis… » ou ses variantes, une petite fenêtre surgit et le titre de la fenêtre s’affiche sur le bandeau. :-/

Facile à réparer. Il suffit d’associer l’image qui sert de bandeau à la page avec du HTML (en allant dans les Paramètres dans la gestion de l’OPAC) et pas dans les feuilles de style CSS. C’est réglé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *