Koha et PMB

Même s’il existe trois ou quatre SIGB libres, Koha et PMB semblent offrir toutes les fonctions nécessaires, contrairement à Evergreen.

Selon une étude comparative et détaillée des principaux SIGB libres, communication faite lors du Premier congrès mondial de l’Association Internationale Francophone des Bibliothécaires Documentalistes (AIFBD) qui s’est tenu à Montréal, en août 2008, (voir Liens), Koha l’emporte sur PMB.

Cette conclusion n’est pas une surprise. Au contraire de PMB, Koha n’est pas lié à une seule entreprise, ce qui lui apporte plus de dynamisme.

L’étude québécoise en bref

Ce qui est surtout reproché à PMB, dans le fil de discussion de septembre 2008, « [HS] enquête en ligne sur les sigb libres (en anglais) » , c’est de ne pas donner un accès simple et direct aux sources du logiciel qui sont pourtant bien libres.

Ce manque de transparence va de pair avec la complexité du code PHP (voir Le PHP dans PMB manque de rigueur) et fait du tort au logiciel. Le patron de PMB ne s’en émeut pas car les clients et utilisateurs s’en fichent.

L’étude québécoise n’est pas parfaite et son auteur, Tristan Muller, s’en est excusé dans ce fil. PMB fait bien du bulletinage, par exemple. J’en parlerai quand je mettrai dans le catalogue les numéros de Linux pratique que possède Libres-Ailé(e)s.

Koha, c’est mieux ?

Du point de vue des fonctions des deux SIGB, ils semblent être à peu près équivalents, en fait.

Le code de Koha est sans doute meilleur que celui de PMB, fournissant notamment du code XHTML et CSS valide. Cependant, Perl étant le code qui constitue Koha, il n’est pas sûr qu’il offre plus de sécurité que PHP.

Koha dépend d’une compétence en informatique qu’on ne peut attendre hors de professionnels en la matière. Choisir Koha, c’est dépendre d’une entreprise qui doit être aussi compétente dans le domaine des bibliothèques (c’est le cas de Liblime aux États-Unis ou de BibLibre en France). Choisir PMB donne la liberté de se débrouiller seul ou avec des compétences comme celles de l’association Libres-Ailé(e)s, avec des moyens simples, sauf s’il s’agit de conversion de base de données.

L’installation de Koha est longue et compliquée et je n’ai pas trouvé de documentation à jour. L’installation nécessite un serveur sur lequel vous avez un accès total, sans restriction. Ainsi, nous n’aurions pas pu mettre notre catalogue de bibliothèque imaginaire en ligne avec Koha car nous avons un hébergement mutualisé : nous partageons un serveur avec de nombreuses personnes.

Le fait que Koha soit à installer sur Linux plutôt que sur M$Windows est un avantage. En effet, un serveur M$Windows est une absurdité, en terme de sécurité, d’effort de maintenance, donc de coût. Quant à une installation sur EasyPHP, passez muscade, vu que la dernière version de ce logiciel est vieille et n’est jamais sortie en version stable. XAMPP (par Apache Friends), même s’il est très pratique, ne doit pas être utilisé comme serveur de production mais seulement pour des essais en local, que ce soit sous M$Windows ou sous Linux. Voyez Apache + MySQL + PHP et PhpMyAdmin (LAMPP) – Ubuntu Hardy Heron et Simili Apache pour M$ Windows et Mac OS X.

La documentation sur l’utilisation de Koha a l’air très bien faite et complète (en anglais, sous l’égide de Liblime). Celle de PMB est convenable et peut être incorporée au logiciel et consultée dans des pop-ups (petites fenêtres) — pour une fois des pop-ups utiles !

Critique de Koha et de PMB

  • Contre Koha : effarante complexité et lourdeur de l’installation — pourquoi ne pas avoir choisi PHP au lieu de Perl ?
  • Contre PMB : les codes PHP, XHTML, Javascript, peu rigoureux, doivent être revus, ce qui devrait être moins long que de mettre Koha en PHP. Qui a envie de s’amuser et de rendre service au Libre en apportant sa contribution ?

Mais n’allez pas conclure que les SIGB propriétaires sont le bon choix : aucun n’est sans doute mieux et vous perdez la liberté de regarder le code :-P et voyez aussi Qualités et défauts de PMB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *