NoOOXML!

noooxml Le format OOXML fabriqué par Micro$oft, ni ouvert, ni XML, ni conforme a été imposé comme norme européenne alors que le format ouvert ODF (Open Document Format) est une norme ISO depuis le 1er mai 2006.

Si vous ne savez pas ce qu’est un format ouvert, allez vite voir: Formats ouverts

M$ a déposé son format pour continuer à s’assurer une corne d’abondance financière. Beaucoup de gens s’aperçoivent enfin que l’informatique Micro$oft est totalement nulle et qu’elle vous tient prisonniers, vous espionne et veut vous faire payer continuellement. Les administrations se rendent compte qu’elles ne peuvent pas conserver des archives lisibles en continuant à utiliser les logiciels de M$ car ce dernier impose ses changements de formats à chaque fois que ses logiciels de bureautique passent à une version nouvelle.

Avec son format grotesque M$ s’assure une place dans l’informatique. Néanmoins M$ n’a jamais eu de valeur en matière informatique car il a toujours piqué des idées chez d’autres entreprises qu’il a fortement contribué à détruire. La seule valeur de Kro$oft (comme on dit en bon français) se compte en milliards qu’il a récoltés par sa force de monopole et de marketing.

Beaucoup de gens comprennent l’intérêt pour un format ouvert qui n’est pas dépendant d’un logiciel mais qui peut être utilisé par une variété de logiciels comme c’est le cas avec l’ODF mis au point par OpenOffice.org que M$ pourrait tout à fait intégrer au lieu de réinventer la roue (complètement tordue, en plus).

Le format de M$ est une mascarade que les experts de l’AFNOR ne voulaient pas accepter. Au dernier moment, l’AFNOR a décidé de s’abstenir au lieu de voter contre M$ OOXML. Des soupçons, qui, sans doute, se révèleront être la simple vérité, se portent sur le Président de la République : une lettre de Mico$oft envoyée à l’Élysée pour demander que le format OOXML soit accepté aurait eu comme conséquence la décision de l’AFNOR de s’abstenir. Lisez Interview pour Groklaw sur OOXML et AFNOR (c’est bilingue).

OOXML veut dire Office Open XML (XML étant un format ouvert proche du XHTML et donc lisible sur un éditeur de texte, un navigateur comme Firefox). Vous voyez que M$ est allé pervertir le mot «open»(ouvert) qui fait partie du nom de la célèbre suite OpenOffice.org, en invertissant l’ordre pour ne pas tomber dans les histoires de marque déposée.

Un format ouvert permet une juste concurrence entre les éditeurs de logiciels : le format est à leur disposition et que le meilleur logiciel gagne ! Peut-être se trouveraient-ils des gens pour acheter la suite M$ office avec un format pérenne qui ne change pas lorsque le logiciel passe à une nouvelle version. Mais M$ fabrique du code tellement cochon et il a une telle soif de milliards qu’il a choisi d’imposer son format mal fichu qui ne sera jamais vraiment compatible avec des logiciels libres.

Refuser le format grotesque de M$ est une chose simple à faire : utilisez OpenOffice.org ou tout autre logiciel qui intègre le format ODF comme StarOffice (Sun Microsystems), Lotus Symphony (IBM), KOffice (KDE, environnement pour GNU/Linux).

Vous pouvez signer la pétition NoOOXML en cliquant sur l’image au début de ce billet. Il est en effet important de continuer à dire « Non » même si les institutions ont voté.

Voyez le communiqué de l’APRIL OOXML – la norme adoptée d’avance.

2 réflexions sur « NoOOXML! »

  1. Moi je dis oui, non pas parcque je suis un crétin, ni parcque je suis un mouton, mais parceque Microsoft est l’avenir, Unix n’est juste qu’un poisson férré qui tente despéremment de rejoindre l’eau.

  2. Ah, la bonne blague, M$ a montré toute sa nullité et tente désespérément de s’imposer comme avec son format grotesque, ses offres gratos aux aux enseignants serviles, sa force brutale. Vous en voulez de Vista?

    M$ est mort du point de vue technique mais son monopole est bien assuré, aussi vous donne-t-il l’impression d’être l’avenir.

    Et GNU/Linux se démarque d’Unix, le modèle Unix rigide c’est Mac OSX (Apple).

    Le modèle qui a de l’avenir c’est le Libre (logiciels et culture). Qui vivra verra!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *